Films

Ça – La revue du Mercredi

5 octobre 2017

Aujourd’hui, nous allons parler du nouveau film « Ça » de 2017, reprise de l’oeuvre de Stephen King datant de 1986. La bande annonce m’a donné plutôt envie au premier abord.

On y voit un clown à priori horrible, qui fait vraiment flipper avec ses expressions faciales et son attitude. L’univers paraît terne et glacial. Ça a l’air terrifiant, avec de l’action, du suspens, des scènes plutôt trash.

Bref, tout pour faire un film vraiment bien réussi.

Est-ce que ses enfants, dans cet univers bizarre comme ça vous a pas fait penser à Stranger Things ? Moi oui, mais passons ^^

Juste après avoir vu « Ça »,

je pense être restée sur ma faim. J’étais plutôt bien, je sortais d’un moment sympa avec un film sympa, mais il y avait un « mais ». Alors d’abord, ce que j’ai apprécié c’est l’univers. Je n’ai pas vu celui de Stephen King, ou seulement quelques extraits et ça ne m’a pas gêné plus que ça.

Je pense que cette reprise est adaptée au goût du jour, avec des éléments « récents » vintage.

La touche d’humour avec le gamin qui racontait que des trucs un peu salace était vraiment marrante. Je trouve que ça soulageait un peu toute cette tension du film. « Ça » est vraiment beaucoup basé sur l’ambiance. Dans l’ensemble, là dessus, c’est réussi. Les scènes d’apparitions sont biens, celle de la salle de bain est vraiment cool.

J’ai plutôt apprécié la mini histoire d’amour entre la fille et le personnage principal, c’était mignon sans être trop oppressant. Une petite touche sympathique qui amène un peu de douceur dans cette atmosphère malsaine.

Le fait que les protagonistes soient des enfants est bien, on se retrouve assez à s’attacher à eux, on a envie de savoir jusqu’où va les mener cette aventure, s’ils vont réussir à retrouver les autres etc, c’est pas mal.

Mais, il y a un mais,

le fait que ce soit des enfants est aussi un peu dingue dans le sens où, ils mènent leur enquête tranquille sans vraiment de présence parentale finalement. Les seuls parents qui interviennent sont juste là pour les enguirlander. C’est un peu gros que ce soit des gosses de cet âge qui réussissent à en finir de cette manière. M’enfin, si vous voulez.

Une scène m’a gênée en y repensant, c’est le moment où ils arrivent dans les égouts. Déjà, tranquillement, ils en jettent un d’en haut ? Personne n’y prête attention ? Ok. OK. Ensuite, ils arrivent et là, « le nouveau » arrive tel le prince charmant en embrassant la Belle au Bois dormants, MAIS NON. Si vous voulez la jouer de cette manière, tout le monde sait que dans les contes de fées, c’est l’amour RÉ-CI-PRO-QUE qui fonctionne, mais là ? C’est un poil abusé.

De plus, pourquoi son sort à elle, n’est pas le même que celui des autres ? En positif ou en négatif peu importe, juste, pourquoi ? Ça y est, elle flotte voilà, pourquoi les autres ne sont-ils pas sauvés aussi ?

En allant plus loin dans cette partie, avant qu’elle ne flotte, donc le clown ouvre sa bouche et là tu dirais c’est le paradis à l’intérieur, le bout du tunnel, de la lumière, des projecteurs. J’ai pas compris.

En fait, voilà le plus gros problème du film.

L’incompréhension..

Eh oui, on comprend pas. Qui est-il ? Que fait-il ? Est-il vivant, mort, un esprit, un démon ? Un fantôme ?

Comment est-il mort à supposé qu’il le soit ? Pourquoi revient-il tout les 25 / 27 ans ?

Que veut-il ? Pourquoi des enfants ? Quelle est son histoire ? Pourquoi lorsqu’il ouvre la bouche, y’a des dents de 6 pieds de longs qui en sortent ? Pourquoi vit-il dans les égouts ?

Franchement, j’ai aucune réponse et c’est dommage, j’aurai aimé avoir au moins un peu de suspens là dessus. Mais, y’a pas grand chose à se mettre sous la dent.

Puis y’a des scènes également qui finalement, ne font pas avancer spécialement le film non plus. Comme les « gros durs » qui les tabassent. Bon. Le mec qui tue son père sans pression, ça aura mené à rien, rien apporté. Tu le vois ensuite chuté mais tu savais déjà qu’il ferait pas foiré la mission donc pas de surprise. Tu vois le père pervers là, mais ça n’a jamais été vraiment pertinent à l’histoire sincèrement. Pour moi c’est de la broderie autour du fil conducteur sans que ce soit spécialement utile.

Alors voilà,

j’attends vraiment la suite, parce que oui, il est sympa mais sans plus pour ma part. Mérite t’il de devenir « le film d’horreur américain ayant générer le plus d’argent », de battre l’Exorciste ? Non, je ne pense pas. Pour moi, ce n’est pas un film d’horreur, on ne parle pas de terreur au point de mettre les mains pour couvrir nos yeux, au point de serrer trop fort la main de la personne qui nous accompagne, au point de carrément crier. Pas du tout, c’est plus un drame flouté derrière des histoires d’adolescents (les méchants du lycée, le premier amour, l’amitié, la recherche de la personnalité etc..)

Après vous en avez pensé quoi vous ? J’espère que le prochain apportera des réponses à mes questions et en attendant, je vous laisse avec une autre revue.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !1

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply